X

La Saison du PSPBB

Théâtre
 
Le Grain de sable :: CARTE BLANCHE
Samedi 07 Janvier 2017, 20:00

Carte blanche dirigée par Morgane Vallée


Mise en scène – Morgane Vallée

Texte – Morgane Vallée et Philippe Malone

Avec des acteurs de la promotion 2017 : Maxime Atmani, Benjamin Bécasse-Pannier, Mathias Bentahar, Eugénie Bernachon, Lucas Dardaine, Marion Déjardin, Hugo Klein, Coralie Méride, Alex Mesnil, Julien Moreau, Lymia Vitte

 

« Allah a facilité à nos frères et leur a accordé ce qu’ils espéraient (le martyr), ils ont déclenché leurs ceintures d’explosifs au milieu de ces mécréants après avoir épuisé leurs munitions. […] Et la France et ceux qui suivent sa voie doivent savoir qu’ils restent les principales cibles de l’Etat Islamique et qu’ils continueront à sentir l’odeur de la mort pour avoir pris la tête de la croisade […] et frapper les musulmans en terre du Califat avec leurs avions qui ne leur ont profité en rien dans les rues malodorantes de Paris. Cette attaque n’est que le début de la tempête et un avertissement pour ceux qui veulent méditer et tirer des leçons. »

C’est une lâcheté de croire que nous ne pouvons rien changer.

Que nous ne sommes pas responsables.

S’emparer des événements marquants et des traumatismes de notre époque est une nécessité, un devoir et une force. Creusons la matière du monde auquel nous appartenons. Ne nous désengageons pas des folies de notre Temps qui nous dépasse et nous submergent. Transcendons-les.

Giorgio Agamben nous pose cette question : qu’est-ce donc qu’être contemporain ?

Percevoir « l’obscurité du présent » et en cerner « l’inaccessible lumière ».

Car c’est dans cette lumière qui ne nous parviendra jamais, comme celle des galaxies qui s’éloignent toujours plus au rythme de l’univers en infinie expansion, que se terrent, silencieuses, les vérités impénétrables de notre époque. C’est cette quête, ce désir d’« être ponctuel à un rendez-vous qu‘on ne peut que manquer » qui a animé l’écriture de ce texte et sa création au plateau.

Le grain de sable est une cosmologie de l’événement, un texte sur l’incommunicabilité, une fuite dans l’espace mental. Il ne s’agit pas ici de rendre compte d’une analyse intellectuelle d’un fait sociétal complexe et brumeux mais d’offrir la déconstruction poétique d’un attentat terroriste, d’un vendredi 13.

Quelles en sont nos cicatrices ? Quelles couleurs ? Quelles formes ? Sont-elles discrètes ? Profondes ? Marquées sur nos corps ou rampantes dans nos cœurs ? Que devons nous faire ? Que pouvons nous faire ?

Est-ce qu’elles nous définissent ?

Qui sommes-nous ?

Introspection. »

Morgane Line Vallée

 

 

 

 

 

Réservations : sur la billetterie en ligne // ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

LE TARMAC (159 avenue de Gambetta, 75020 Paris)

Retour

FaLang translation system by Faboba